Publié le 25 Septembre 2012

importer un projet sous svn : il y a aussi une commande pour ça:

svn import -m "creation du projet" mon_projet http://server_svn/repo/mon_projet/trunk

Il faut bien sur que le répertoire courant contienne un dossier "mon_projet". Autrement dit il faut se placer dans le repertoire parent de "mon_projet" avant de faire l'import.

Voir les commentaires

Rédigé par Bliz

Publié dans #Version control

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2012

Suite à un mauvais import d'un projet (plus précisément import du projet en SVN 1.7 alors que le serveur est toujours en 1.6), j'ai besoin d'effacer le projet pour recommencer (dans la bonne version cette fois).

Et bien il y a une commande pour ça:

svn delete -m "mauvaise version SVN" http://server_svn/repo/mon_projet

Ouf! Plus qu'à recommencer l'import avec la bonne version.

Voir les commentaires

Rédigé par Bliz

Publié dans #Version control

Repost 0

Publié le 20 Septembre 2012

Voilà quelques astuces pour manipuler des listes en scala:

  • Créer une liste:

scala> val numbers = List(1,2,3,4);
numbers: List[Int] = List(1, 2, 3, 4, 5)

  • Accéder à un élément de la liste:

scala> numbers(2)
res0: Int = 3

  • Taille de la liste:

scala> numbers.size
res1: Int = 5

  • Tester si la liste est vide:

scala> numbers.isEmpty
res2: Boolean = false

  • Récupérer le 1er élément de la liste:

scala> numbers.head
res3: Int = 1

  • Récupérer le reste de la liste (tout sauf le 1er élément):

scala> numbers.tail
res4: List[Int] = List(2, 3, 4, 5)

  • Convertir une chaîne en liste de caractères:

scala> "letters".toList
res6: List[Char] = List(l, e, t, t, e, r, s)

Voir les commentaires

Rédigé par Bliz

Publié dans #Scala

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2012

Alors pour installer Scala sous ubuntu rien de bien compliquer à priori. Il existe un package Scala qui s'installe via apt-get:

sudo apt-get install scala

ou à partir du Ubuntu Software Center.

Oui mais voilà c'est une install à la sauce ubuntu: Les executables sont dans /usr/bin, les libs dans /usr/share/java. Ce qui marche très bien en ligne de commande (même pas besoin de changer le PATH) mais en revanche netbeans et son plugin nbscala n'y retrouve pas ses petits.

Donc si vous voulez utilisez netbeans et éviter les erreurs de ce genre:

Could not load definitions from resource scala/tools/ant/antlib.xml. It could not be found.

Il est préférable de télécharger le tar.gz sur le site de scala: http://www.scala-lang.org/downloads et de faire l'installation soi-même.

Je vous conseille de dézipper l'archive dans /usr/share/scala par exemple.

Pour le faire fonctionner il faudra ajouter /usr/share/scala/bin dans votre PATH. Ce qui se fait aisément dans le .profile de votre home directory. Une autre solution consiste à créer les liens symboliques dans /usr/bin.

Voilà pour la première étape vous avez un Scala qui tourne sur votre machine Ubuntu. Il suffit d'entrer scala dans un terminal et vous pouvez taper vos premières lignes de code en Scala.

Maintenant la deuxième étape consiste à installer le plugin netbeans: nbscala dont la dernière version est disponible ici: http://plugins.netbeans.org/plugin/38999/nbscala-2-9-x-0-9

Pour ce faire il faut télécharger l'archive puis extraire son contenu dans un repertoire de votre choix. Ensuite dans netbeans il faut dans 

Tools / plugins

Dans l'onglet Downloaded cliquer sur Add plugins et sélectionner tous les nbm qui vous venez de dézipper.

Et là il reste encore une chose à faire: dire à netbeans où retrouver ses petits. Autrement dit il faut lui indiquer où trouver les libs Scala.

Dans le cas contraire vous risquer de voir apparaître un message d'erreur de ce type:

 

You must set SCALA_HOME or environment property and append "-J-Dscala.home=scalahomepath" property to the end of "netbeans_default_options" in NetBeansInstallationPath/etc/netbeans.conf to point to Scala installation directory.

 

Il faut fermer netbeans. Puis éditer $NETBEANS_HOME/etc/netbeans.conf et ajouter

-J-Dscala.home=/usr/share/scala

à la fin de la ligne 

netbeans_default_options="...

Attention à bien fermer le guillemets.

Voilà vous pouvez redémarrer Scala et tout devrait fonctionner pour le mieux.

 

Pour tester vous pouvez créer un projet hello world en scala.

shift + ctrl + N pour ouvrir le dialogue de création de projet

puis séléctionner scala / Scala Application

Faire OK et le main contenant le hello world est créé automatiquement.

Plus qu'à lancer le main (F6) et le tour est joué.

Voir les commentaires

Rédigé par Bliz

Publié dans #Scala

Repost 0

Publié le 17 Septembre 2012

Aujourd'hui je fais un petit tour sous Netbeans et voilà qu'un des raccourcis super pratique est le ALT+F7 pour trouver tous les usages d'un type, d'une méthode, etc ...

Seulement voilà sous Ubuntu le ALT+F7 sert à déplacer la fenêtre. Je peux donc bien déplacer ma fenêtre mais pas accèder à la fonctionalité Netbeans.

Heureusement il est très facile de désactiver ces raccourcis sous Ubuntu. Il faut se rendre dans :

System settings / keyboard / shortcuts

Puis dans le menu window on trouve le raccourci ALT+F7. Un petit coup de backspace (del) pour le désactiver et le tour est joué.

Maintenant ALT+F7 fonctionne sous Netbeans (ou n'importe quelle autre application qui utilise cette combinaison de touches).

Voir les commentaires

Rédigé par Bliz

Publié dans #Linux

Repost 0

Publié le 14 Septembre 2012

L'affichage de l'histogramme de données avec R est très simple et ne prends qu'une seule ligne de code:

hist(mydata, [options])

Les options que j'utilise pour l'instant sont:

  • main: pour spécifier le titre du diagramme
  • xlabel: pour le titre de l'axe des abscisses

Ce qui donne par exemple:

hist(mydata, main='Histogramme des scores', xlab='scores')

Voir les commentaires

Rédigé par Bliz

Publié dans #R

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2012

Une fois le data.frame chargé dans R on peut facilement récupérer le noms des colonnes à l'aide de la commande names:

> mydata = read.table('fichier.csv', header=T)
> names(mydata) 
[1] "index"    "cs"    "math"    "physics"    "economics" 

Voir les commentaires

Rédigé par Bliz

Publié dans #R

Repost 0

Publié le 10 Septembre 2012

Dans R le type d'une variable s'appelle sa classe. L'équivalent du typeof de java est dans la fonction class:

> mydata = read.table('fichier.csv')
> mynumber = 8
> myword = 'hello'
>
> class(mydata)
[1] "data.frame"
> class(mynumber)
[1] "numeric"
> class(myword)
[1] "character" 

Voir les commentaires

Rédigé par Bliz

Publié dans #R

Repost 0

Publié le 7 Septembre 2012

A force de jouer avec des données j'ai décidé de me lancer dans l'apprentissage d'un nouveau langage pour passer au niveau supérieur.

Il paraît que R a été pensé pour les données, en revanche cette effacité n'est pas accessible aux premiers abords. La courbe d'apprentissage s'avère assez pentue!!

Voici donc une série d'article présentant quelques tips pour démarrer sans difficulté avec R.

Je passe sur l'installation qui s'effectue sans difficulté particulière. Le soft est téléchargeable depuis http://www.r-project.org/ ou via votre gestionnaire de package habituel pour les utilisateurs linux.

Je commence donc cette série par le chargement de données csv dans R. Le chargement des données s'effectue simplement avec la commande read.table. 

> mydata = read.table('mon_fichier.csv', header=T)

Ceci permet de charger les données depuis le fichier spécifier dans la variable mydata.

Le paramètre header=T permet d'indiquer que la première ligne du fichier correspond en fait aux noms des colonnes.

read.table est efficace pour lire des fichiers de quelques centaines (milliers ?) de lignes. En revanche pour charger des données plus volumineuses on préferara peut-être utilisé une méthode plus efficace (scan() ?).

En tout cas je n'en suis pas encore là.

Pour plus d'information, il y a toujours l'aide en ligne:

> help(read.table)

Voir les commentaires

Rédigé par Bliz

Publié dans #R

Repost 0